Stéphane STISI - Psychopraticien / Hypnothérapeute / praticien P.N.L.

Qui je suis ?

Je m’appelle Stéphane STISI. Je suis une professionnel de santé depuis 1988 où j’ai commencé ma carrière à l’hôpital de DOLE.

  • Diplôme d’état d’infirmier en 1995 (ifsi Besançon)
  • Diplôme inter universitaire de soins palliatifs (faculté de médecine de Besançon et Strasbourg) en 2002
  • Diplôme d’état d’infirmier anesthésiste en 2008 (irfis Besançon)
  • Maître praticien en hypnose en 2018 (irhtb Dijon)
  • Praticien en P.N.L. en 2018 (irhtb Dijon)

Toutes ces formations m’ont permises de travailler dans différents services de soins généraux et spécialisés, de développer des connaissance afin de pouvoir prendre en charge et cela de manière holistique les personnes.

Aujourd’hui je souhaite être dans le prendre soin, mais de façon différente et tout aussi efficace.

Quelle est ma profession ?

– Un Psychopraticien c’est quoi ?

Le terme Psychopraticien ne constitue pas un titre mais désigne une activité professionnelle. Le Psychopraticien est un praticien de la psychothérapie subjective, c’est-à-dire, il accompagne des personnes qui veulent devenir sujets de leur propre vie par elles-mêmes. Son action a pour but de vous permettre de changer vos comportements s’ils sont inadaptés ou cause de souffrance, et de modifier votre vision du quotidien pour vous amener à tirer le meilleur parti de votre vie. Pour ce faire il possède des outils et des méthodes à sa disposition. Il est centré sur le patient et           l’accompagne dans la réussite de sa vie. Ce n’est pas un prescripteur, il ne fait pas d’ordonnance.

– L’hypnose c’est quoi ?

Le phénomène hypnotique est si complexe que les praticiens disent volontiers qu’il y a, non pas une, mais plusieurs hypnoses. Seule certitude : ce n’est pas un état de sommeil, mais un état modifié de conscience (EMC), comme le rêve, la transe, la relaxation, la méditation…

La « transe hypnotique » correspond à une modification de la vigilance normale, celle qui nous permet de raisonner et de vivre au quotidien. Le thérapeute permet au conscient de prendre du repos et de laisser l’inconscient travailler sur les problèmes rencontrés par le patient et de mettre en place des solutions. En quelque sorte, on « rêve » tout en restant conscient. C’est ainsi que, peu à peu, la personne hypnotisée oublie la réalité extérieure pour entrer dans une réalité intérieure, mais qu’elle vivra comme extérieure.Ce qui implique un ou des changements psychologique et dans certains cas physiologique,

– La P.N.L. C’est quoi ?

La programmation neuro-linguistique (PNL)  privilégie le « comment » au « pourquoi », propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait, de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite. C’est un outil complémentaire et, pour moi indissociable de l’hypnose.